Le Projet Alimentaire Territorial

Projet Alimentaire Territorial
du Sud Meurthe-et-Mosellan 
 

Le Sud de la Meurthe-et-Moselle dans le périmètre du SCoT, a été retenu dans l'appel à projet national 2017 pour l'émergence d'un Projet Alimentaire Territorial (PAT) sous l'appellation « imaginons un Projet Alimentaire Territorial du Sud Meurthe-et-Mosellan ».
  • Le Syndicat mixte participe aux travaux du PAT Sud54. Il est particulièrement impliqué dans deux groupes de travail :  logistique alimentaire et foncier. 
  • Trois sujets clefs ont donc été identifiés au sortir de la première phase de diagnostic : L'installation et la diversification agricole : quelle disponibilité du foncier ? Quels outils de gestion du foncier ? Les projets de transformation de légumes : quels projets en cours, et quels points d'attentions pour leur rentabilité ? Infrastructures logistique : quelle opportunité pour la création d'un outil d'approvisionnement de produits locaux dans le bassin sud meurthe-et-mosellan ?
 


Télécharger
le poster de présentation
du PAT Sud54


Sur le volet planification et foncier les pistes d'amélioration discutées dans le cadre PAT sont les suivantes :
  • Travailler en amont sur la commande publique pour faciliter l'accès aux marchés et rentabiliser les outils ;
  • Traduire les principes et objectifs de la stratégie alimentaire locale du PAT dans le SCoT et préciser ses implications sur l'aménagement de l'espace ;
  • Etudier l'opportunité de créer un observatoire du foncier agricole ; Revisiter la carte des principales zones à enjeux agricoles pour mieux intégrer les initiatives locales et en lien avec la stratégie alimentaire définie ;
  • Préciser les objectifs et moyens d'action spécifiques à développer en faveur de l'agriculture de proximité ;
  • Flécher la compensation agricole collective sur des projets sélectionnés et répondant aux objectifs du PAT Sud54.

En matière d'infrastructures et de logistique les pistes d'amélioration discutées dans le cadre PAT sont les suivantes :
  • Travailler en amont sur la commande publique pour faciliter l'accès aux marchés et rentabiliser les outils ;
  • Appuyer via les compétences des collectivités la création d'infrastructures de type légumerie et carreau de producteurs ; Développer une logistique urbaine qui s'inscrive dans la transition climatique : gestion des flux et optimisation des emplacements de ventes (PDU, aménagement commercial…).
 


Télécharger
le rapport d'étude




Télécharger
le livret alimentation et aménagement